Thionville et Esch-sur-Alzette appuient leur coopération

Thionville et Esch-sur-Alzette appuient leur coopération
Mardi, Pierre Cuny, maire de Thionville et le bourgmestre d'Esch-sur-Alzette Georges Mischo ont paraphé une convention de "coopération et de partenariat", pour faire évoluer le modèle transfrontalier.
Ecrit par marco leMercredi 30 novembre 2022 - 09:29

Mardi 29 novembre, Pierre Cuny, maire de Thionville et le bourgmestre d'Esch-sur-Alzette Georges Mischo ont paraphé une convention de "coopération et de partenariat" entre ces deux communes, "Métropoles du fer" bercées par un passé commun.

Une signature et des enjeux communs pour "penser et agir ensemble", comme le précise l'édile thionvillois, avant d'ajouter "Nous voulons inscrire dans cette collaboration, le modèle européen, car il n'y a plus de suture entre nos deux territoires. Nous devons agir conjointement avec des projets solides en faveurs des frontaliers"

Mobilité et santé

Et forcément, ceci passe par l'inévitable dossier de la mobilité. Pour ce qui est des relations Thionville/Esch, les services devront être mutualisés. Pierre Cuny cite notamment l'exemple du BHNS, le bus à haut niveau de services. Il y en aura un à Thionville qui reliera Esch et un autre qui partira d'Esch direction Audun-Le-Tiche : "il va falloir coordonner, travailler intelligemment et surtout ensemble".

Un engagement sur le volet médical est également mis sur la table, afin d'avoir un "accès frontalier à la santé" avec les potentielles créations de maison médicales transfrontalières pour que tous puissent avoir accès aux soins, sans être pénalisés par les différences de remboursement des sécurités sociales.

Culture, scolaire et garde d'enfants

Georges Mischo, bourgmestre d'Esch-sur-Alzette, qui appelle à travailler sur "le modèle européen", tout en "transformant le bassin transfrontalier en bassin commun de vie et de travail" appelle à coopérer sur la formation médicale. "Nous voudrions avoir des établissements de formation transfrontaliers sur les deux territoires, afin que les jeunes puissent apprendre à Esch comme à Thionville. L'idée serait d'avoir un partage des frais et des compétences, pour rééquilibrer l'emploi et éviter que le Luxembourg, ne prennent tous les salariés médicaux à la France, comme c'est le cas aujourd'hui".

Une meilleure articulation autour de la garde d'enfants et notamment des crèches, le milieu scolaire et la culture, fait également partie intégrante de cette convention, tout comme le milieu sportif. Tous deux amoureux du sport, Pierre Cuny et Georges Mischo évoquent un tournoi ATP de tennis transfrontalier, de futures rencontres de football, mais aussi un futur départ ou arrivée d'une étape du Tour de France.

Pour Georges Mischo, cette signature arrive à point nommé : "Une première convention avait été signée il y a 10 ans, mais elle était passée sous les radars. Nous avons du retard à combler, mais nous sommes en route vers de beaux projets transfrontaliers. Nous devons faire revivre la coopération dans l'intérêt de tous et conforter le pilier européen, car nous sommes à un tournant de l'évolution frontalière. C'est maintenant ou jamais ! "

 

 

Message d'état

Sorry…This form is closed to new submissions.

0 Commentaire

Restricted HTML

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
CAPTCHAThis question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
10 + 4 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.

Jeux du moment