Grand Est : des lâchers de grands hamsters pour compenser le GCO de Strasbourg

Grand Est : des lâchers de grands hamsters pour compenser le GCO de Strasbourg
L'opération vient en compensation des dégradations dues à la nouvelle autoroute contournant Strasbourg.
Ecrit par marco leJeudi 16 juin 2022 - 06:58

Vinci, qui exploite une nouvelle autoroute près de Strasbourg à l'impact environnemental controversé, a dû s'engager, pour compenser, dans un programme de réintroduction du grand hamster d'Alsace, espèce emblématique à l'habitat menacé par l'activité humaine.   

Ce mois de juin le groupe va relâcher 180 Grands hamsters d'Alsace dans certaines parcelles protégées du Bas-Rhin. Face à la presse, le groupe en a relâché soixante mardi 14 juin dans des parcelles d'Ernolsheim-Bruche. 

Des terriers ont été creusés en amont tous les dix mètres environ sur la parcelle. Ils seront occupés en alternance par un hamster mâle, puis un hamster femelle. 

Une fois le hamster glissé dans le terrier, celui-ci est bouché par des brins de blé. L'idée c'est que le hamster s'installe dans sa nouvelle demeure et qu'il en sorte un peu plus tard dans la journée.

Les lâchers se font à quelques centaines de mètres à vol d'oiseau de sa nouvelle A355, le controversé grand contournement ouest (GCO) de Strasbourg. Cette double-voie à péage de 24 km destinée à désengorger la capitale alsacienne, inaugurée en décembre après plus de 40 années de controverses et d'oppositions locales, est le premier projet d'infrastructure née avec une obligation légale de compenser la perte de biodiversité depuis une loi de 2016.

Une clôture électrique est installée pour éviter les prédateurs terrestres: renards, blaireaux ou même chats. Sur trois hectares, l'opération se répète selon un plan méthodique pour éviter la consanguinité dans les terriers et en respectant une alternance mâle-femelle pour susciter les rencontres fécondes.

Aussi connu comme «hamster d'Europe», l'animal est classé en «danger critique d'extinction» par l'Union internationale pour la conservation de la nature. Au total, le groupe prévoit d'en réintroduire 1000 sur la période 2017-2023, pour respecter les directives zéro «perte nette» de biodiversité fixée par le ministère de la transition écologique.

(AFP)

Message d'état

Sorry…This form is closed to new submissions.

0 Commentaire

Restricted HTML

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
CAPTCHAThis question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
7 + 4 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.