Corrosion : Cattenom 1 ne redémarrera pas tout de suite

Corrosion : Cattenom 1 ne redémarrera pas tout de suite
Des microfissures avec des profondeurs maximales de 4,7 et 6,1 mm ont été mises en évidence et devront être réparées avant le redémarrage
Ecrit par marco leVendredi 4 novembre 2022 - 13:06

L'autorité de sûreté nucléaire (ASN) n'autorise pas le redémarrage de l'unité 1 de la centrale nucléaire de Cattenom, alors que celle-ci devait repartir en novembre. Le rendez-vous est fixé à 2023.

Après analyses et contrôles d'EDF sur les tuyauteries du système d'injection de sécurité du réacteur 1, des microfissures avec des profondeurs maximales de 4,7 et 6,1 mm ont été mises en évidence et devront être impérativement réparées avant le redémarrage de la première unité du site.

L'unité 3 du site, bien touchée par le phénomène de corrosion, ne repartira pas avant l'année prochaine. (Cattenom 1 et 3, qui devaient initialement être relancés les 17 novembre et 11 décembre prochain, ont vu leur reprise décalée au 26 février 2023).

L'unité 4 qui a vu une remise à neuf des zones expertisées, devrait redémarrer à la mi-novembre.

Dans un communiqué, EDF, qui prévoyait de produire entre 280 et 300 TWh en 2022 devrait plutôt produire entre 275 et 285 TWh.

Message d'état

Sorry…This form is closed to new submissions.

0 Commentaire

Restricted HTML

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
CAPTCHAThis question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
10 + 5 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.