Vosges : un homme sauvagement tué par ses deux beaux-fils

Vosges : un homme sauvagement tué par ses deux beaux-fils
Selon les premiers éléments, un différend lié aux animaux de la famille serait en cause.
Ecrit par Marco M leMardi 30 janvier 2024 - 07:18

Un homme est mort vendredi à Plainfaing dans les Vosges.

Il a été tué par ses deux beaux-fils, avec la participation de sa compagne, qui ont tous les trois été mis en examen et placés en détention, a annoncé lundi le procureur de la République d'Epinal, Frédéric Nahon.

Les deux hommes, âgés de 27 et 30 ans, ont été mis en examen pour homicide aggravé, leur mère, 54 ans, pour meurtre précédé, accompagné ou suivi d’actes de tortures et actes de barbarie, ainsi que des chefs d’abstention volontaire d’empêcher un crime et de non-assistance à personne en danger.

Les gendarmes avaient été alertés par un riverain ce vendredi vers 21h30, inquiet d’entendre une altercation chez ses voisins. Dix minutes plus tard ils ont en outre reçu « un appel téléphonique d’un individu leur déclarant avoir tué un homme », a expliqué le procureur d’Épinal. Sur les lieux, ils ont découvert le corps d’un homme de 55 ans, a ajouté le magistrat, précisant que la scène de crime était « d’une extrême violence », avec « plusieurs dizaines de plaies sur le corps, localisées dans le dos, les jambes et un visage complètement défiguré ».

En cause, le placement à la SPA des chiens des beaux-fils 

Les mis en cause ont reconnu les faits et confirmé lors de leur garde à vue avoir utilisé « les objets présents dans le salon, à savoir un couteau, une serpette et une batte de base-ball », pour tuer la victime, selon Frédéric Nahon. La raison de ce déferlement de violence ne serait autre que le placement à la SPA des chiens de ses beaux-fils par la victime, sans leur accord. « Ils ont souhaité avoir une explication avec leur beau-père à ce sujet, en présence de leur mère, et les choses ont dégénéré, les beaux-fils ont vu rouge et se sont acharnés sur la victime », selon le procureur d’Épinal.

En garde à vue, « sa compagne a admis lui avoir porté en premier quelques coups, sans empêcher ensuite ses fils de le faire », a ajouté le magistrat. Aucun des mis en cause n’était sous l’emprise de l’alcool ou de stupéfiants. La mère de famille ainsi qu’un de ses fils étaient déjà connus pour des violences aggravées. Le corps de la victime sera autopsié dans les prochains jours et des investigations seront encore menées, notamment sur le déroulement des faits et la personnalité des mis en examen.

(AFP)

Message d'état

Sorry…This form is closed to new submissions.

0 Commentaire

Restricted HTML

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
CAPTCHAThis question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
1 + 6 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.