Jarville : trois faux policiers mis en examen

Jarville : trois faux policiers mis en examen
Trois hommes ont été mis en examen, ce mardi, pour enlèvement et séquestration en bande organisée, et l’un d’eux également pour tentative de meurtre sur personnes dépositaires de l’autorité publique.
Ecrit par Marco M leMercredi 24 janvier 2024 - 07:34

Trois hommes ont été mis en examen pour enlèvement et séquestration en bande organisée, et l’un d’eux également pour tentative de meurtre sur personnes dépositaires de l’autorité publique, après des violences dans la nuit de jeudi à vendredi à Jarville en Meurthe-et-Moselle, a annoncé le parquet, ce mardi 23 janvier.

Les trois hommes ont été placés en détention provisoire, a précisé à l'AFP le procureur de la République de Nancy, François Capin-Dulhoste. Six individus avaient été interpellés vendredi, peu après 3h du matin, repérés par un équipage de la brigade anticriminalité du commissariat de Nancy, en patrouille à Jarville-la-Malgrange.

Deux d'entre eux, âgés de 49 et 28 ans et originaires de Besançon, portant des cagoules et de faux brassards «police», avaient tenté de fuir à bord d'une Audi en fonçant sur les policiers, avant de percuter un terre-plein et d'être rattrapés par les forces de l'ordre. Lorsqu'elles l'ont interpellé, le conducteur de la voiture présentait une blessure par balle à l'avant-bras.

Un autre équipage de police avait procédé à l’interpellation d’un autre homme, âgé de 26 ans, qui s’était « caché dans une poubelle » à proximité, selon le procureur. Trois autres individus avaient également été arrêtés dans les environs, dont deux porteurs de « liens de serrage » au niveau du poignet, a-t-il précisé.

Les gardes à vue des six hommes ont été prolongées à deux reprises, d'abord de 24 heures, puis de 48 heures au titre des infractions relevant de la criminalité organisée. Les deux passagers de l'Audi et l'homme découvert dans la poubelle ont finalement été mis en examen, tandis que les trois autres ont été relâchés.

Les trois hommes poursuivis sont défavorablement connus de la justice pour des faits de «violence, d'association de malfaiteurs et d'enlèvement et séquestration», a précisé M. Capin-Dulhoste.

L’enquête, confiée à la division de la criminalité territoriale, semble se diriger sur un dossier en lien avec le trafic de stupéfiants, avait précisé vendredi une source proche du dossier.

(AFP)

 

Message d'état

Sorry…This form is closed to new submissions.

0 Commentaire

Restricted HTML

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
CAPTCHAThis question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
4 + 7 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.